Construire un poulailler : ce qu’il faut savoir.

par | Juin 19, 2022 | Poulailler

La construction d’un poulailler est un excellent moyen de donner à vos poules un endroit sûr et confortable où vivre. En suivant quelques étapes simples, vous pouvez construire un poulailler solide et fonctionnel qui durera des années et constituera le foyer idéal pour vos poules !

 

Dans cet article, nous allons voir ce que vous devez savoir pour construire votre propre poulailler.

 

 

Pourquoi construire un poulailler chez soi

Vous voulez accueillir des poules ? C’est une très bonne idée.

Non seulement vous aurez le plaisir d’aller récupérer de bons œufs frais chaque jour, mais aussi vous ferez un bon geste pour la planète. Les poules sont de vraies omnivores et mangent la plupart de vos restes.

Pour que vos poules soient bien installées, se sentent bien et soient en sécurité, suivez nos conseils pour bien construire un poulailler.

 

construire un poulailler

 

Fabriquer un poulailler : les prérequis

Pour être en conformité avec la loi, ne dépassez pas une dimension 5 m² au sol. Au-delà, il vous faudra déposer une autorisation de construction.

 

De plus, 5 m² suffisent pour accueillir vos poules. Elles ne vont dans le poulailler que pour dormir ou pondre. De plus, en hiver, elles aiment bien se serrer pour se tenir au chaud. Le reste de la journée, elles seront dans le jardin, c’est espace qui leur est dédié s’appelle « le parcours ». Les dimensions du parcours peuvent être variables, essayer de leur accorder au moins 25 m² par individu. Le parcours pourra être délimité par un grillage ou un filet.

 

 

Quelle doit être la taille du poulailler ?

Pas besoin de beaucoup d’espace, pour deux poules, 1 m² est largement suffisant. Cela vous permettra d’accueillir même jusqu’à 5 à 6 poules.

Au-delà, privilégiez plutôt une construction en hauteur qu’en surface. La raison en est extrêmement simple, c’est beaucoup plus facile à nettoyer et à entretenir, de plus les poules se sentiront plus en sécurité proche les unes des autres.

 

construire un poulailler

 

Comment construire un poulailler soi-même

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes bricoleur, ou alors que vous cherchez des idées ou des conseils pour vous lancer dans la construction d’un poulailler. Quel que soit le résultat, vous serez fier de l’avoir réalisé vous-même. Si le bricolage n’est pas votre fort, alors optez pour une construction en famille, c’est ludique et les enfants vont adorer.

 Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer :

  • – Choisir le bon emplacement : le poulailler doit être installé dans un endroit sec, aéré et ensoleillé. Il doit également être à l’abri du vent. Si possible, essayez d’orienter l’entrée vers le sud-est afin que les poules puissent profiter du soleil dès leur réveil.
  • – Rassemblez tous les matériaux dont vous avez besoin : vous aurez besoin de bois, de grillage à poules, de vis, de clous et de quelques autres éléments. Consultez notre liste des matériaux nécessaires à la construction d’un poulailler.
  • – Faites un plan : c’est probablement l’étape la plus importante de la construction de votre propre poulailler. Vous devrez prendre en compte la taille.

 

 

 

Comment construire un poulailler en brique ?

Une construction en dur est évidemment gage de durabilité. C’est aussi bien entendu réservé à des bricoleurs confirmés.

Nul besoin de conseils techniques à donner aux lecteurs que vous êtes.

Toutefois, il ne faut pas oublier certaines bases. Privilégier un accès par une vraie porte, comme celle d’une maison. Celle-ci doit s’ouvrir vers l’extérieur pour faciliter le nettoyage, mais aussi cela évitera de blesser une poule qui pourrait s’y trouver derrière.

Privilégiez un aménagement en bois qui sera beaucoup plus confortable pour vos animaux.

Dernier point, un non un des moindre, évitez à tout prix toutes cavités ou interstices où pourraient se loger les poux rouges. Ils sont très difficiles à déloger et surtout ils se cachent dans tous les recoins le jour et en sortent la nuit pour aller sur vos poules.

 

construire un poulailler

 

Comment construire un poulailler en palette ?

Le poulailler en palette est bien entendu la star des poulaillers DIY. Il est facile à construire, peu coûteux et isolant si vous suivez les conseils ci-après. L’équipement est rudimentaire, une scie, un marteau, des clous. L’utilisation de vis bois et de votre visseuse électrique est aussi une très bonne alternative, vous pourrez plus facilement démonter votre assemblage si vous avez commis une erreur de conception.

Pour un poulailler durable dans le temps il faut absolument respecter du mieux que possible les 2 règles suivantes:

  • – Le bois ne doit pas toucher directement le sol, il faut le poser par exemple sur des briques ou sur des piquet en acier galvanisé que vous trouverez dans votre meilleure jardinerie.
  • – Le toit doit dépasser au minimum 15 cm de chaque côté et doit être recouvert d’un matériau imperméable. Évitez les couvertures en matériaux goudronnés que l’on peut retrouver sur les poulaillers du commerce d’entrée de gamme. Toute infiltration d’eau pourrira le bois très rapidement. Petit conseil, faites un toit d’une seule pente, c’est beaucoup plus facile à faire et à étanchéifier qu’un toit à deux pentes.

 

Ne privilégiez pas des palettes neuves ou presque neuves, le bois est encore « vert ». Quand celui-ci va sécher, les lames de bois ne jointeront plus et laisseront place à un espace qui peut aller jusqu’à 8mm. Toutefois si vous n’avez pas le choix, pas d’inquiétude, vous jointerez le bois avec de l’argile mélangée à de la paille broyée.

 

Pour construire votre poulailler en palette, voici quelques étapes à suivre.

1. Choisissez votre bois

La première étape est évidemment de choisir les palettes qui composeront votre poulailler. Il vous faudra en trouver au moins 3, une pour le fond, une pour les côtés et une pour le toit. Si vous souhaitez construire un poulailler pour plus de 4 poules, nous vous conseillons vivement d’utiliser 4 voire 5 palettes afin que vos poules aient suffisamment d’espace. En termes de dimensions, une bonne taille pour un poulailler est de 1m20 x 0m80. Mais tout dépend du nombre de poules que vous souhaitez héberger et de l’espace disponible dans votre jardin.

 

2. Démontez les palettes

Une fois que vous avez trouvé et ramené votre bois, il est temps de le démonter. C’est assez facile à faire avec un pied de biche, mais faites attention à ne pas endommager les planches. Vous aurez besoin d’au moins 12 planches de la même longueur pour les murs et de 4 planches plus courtes pour le toit.

 

3. Assembler le fond

Commencez par clouer ou visser les 3 ou 4 planches du fond. Si vous avez choisi du bois neuf, vous pouvez utiliser de l’argile mélangée à de la paille hachée pour vous assurer que les planches sont bien assemblées. Ensuite, à l’aide de 3 ou 4 briques ou poteaux, soulevez votre assemblage à environ 20 cm du sol. Cette étape est très importante car si votre bois est en contact direct avec le sol, il va pourrir très rapidement.

 

4. Assemblez les murs

Maintenant que vous avez construit le fond de votre le poulailler est prêt, il est temps de passer aux murs. Clouez ou vissez les planches ensemble deux par deux jusqu’à ce que vous ayez 4 murs de même longueur.

 

5. Assemblez le toit

La construction du toit est très simple, il suffit de clouer ou de visser les 4 planches du toit ensemble. Une fois le toit assemblé, il ne vous reste plus qu’à le poser sur votre poulailler et à le fixer avec des clous ou des vis.

 

6. Ventilation et isolation

Ventilez votre poulailler en faisant quelques trous dans les planches, notamment au niveau de l’avant-toit. Vous pouvez également ajouter un ventilateur d’extraction si vous vivez dans une région particulièrement chaude.

Quant à l’isolation, il existe plusieurs solutions. La plus simple est de tapisser l’intérieur de votre poulailler avec de la paille. Cela protégera vos poules du froid en hiver et de la chaleur en été. Vous pouvez également installer une grille métallique à l’extérieur de votre poulailler pour empêcher les serpents et autres prédateurs d’entrer.

 

7. Les finitions

Il ne vous reste plus qu’à ajouter quelques touches finales à votre poulailler, comme une porte, une mangeoire à poules et un distributeur d’eau. Et voilà, votre poulailler est terminé !

 

8. Entretien

Pour garder votre poulailler en bon état, il est important de le nettoyer régulièrement. Nous vous conseillons de le faire au moins une fois par semaine afin que vos poules puissent vivre dans des conditions optimales. N’oubliez pas de désinfecter.

 

construire un poulailler 

 

Ce que le poulailler doit comporter

Les deux éléments indispensables d’un poulailler sont :

  • – Le ou les perchoirs.
  • – Un bac à déjection.
  • – La mangeoire
  • – L’abreuvoir
  • – Le pondoir
  • – Le perchoir

 

En ce qui concerne le pondoir il n’est pas obligatoire qu’il fasse partie intégrante du poulailler. Une poule ne pond pas la nuit. Toutefois, si vous êtes lève tard et que vous n’avez de porte automatique de poulailler il est préférable que le pondoir soit attenant au poulailler.

 

Comment aménager l’intérieur d’un poulailler ?

Pour le confort de vos poules, veillez à ce que le perchoir soit d’un diamètre adapté aux pattes de la poule. Ni trop gros, ni trop petit, impossible de vous donner une taille, cela dépend de celles des poules. Pour ne pas trop se tromper, un diamètre de 3 cm peut convenir à des poules de taille moyenne.

 

N’oubliez pas qu’une poule a besoin de se cacher pour pondre, elle a besoin d’être tranquille. Le pondoir doit donc être de la taille d’une poule. Si vous en avez plusieurs, prévoyez des séparations et un accès unique de l’extérieur pour récupérer facilement vos œufs.

 

Le bac à déjection occupera toute la surface du poulailler ( mettez en deux cote cote si votre poulailler est grand ) et devra ressembler à un tiroir que vous pourrez extraire, vous pourrez de la sorte nettoyer plus efficacement.

 

Inutile de prévoir plus, les poules ne sont dans le poulailler que pour dormir ou pondre.

 

Dernier conseil, n’oubliez pas de prévoir une ou deux ouverture grillagée pour ventiler votre poulailler. Pendant la saison froide il faudra bien entendu pouvoir les recouvrir avec une petite planche pour le confort de vos poulettes.

 

 

Où placer le poulailler ?

Respectez les règles de bon voisinage, cela évitera de déplacer votre poulailler a posteriori. Si vous avez plus de 10 poules vous devrez alors positionner celui-ci a plus de 25 m des habitations et plus de 50 m pour 50 poules. Veillez à ce qu’il soit visible, d’une part c’est agréable de voir vos poules dans leurs agissements et d’autre part vous avez une vue sur un éventuel prédateur qui pourrait avoir des envies de cocottes.

Dans la mesure du possible éviter qu’il soit en plein soleil toute la journée. Attardez vous sur le comportement de vos poules et vous vous apercevrez qu’elles n’aiment pas trop être au soleil.

 

construire un poulailler 

 

Sécuriser le poulailler

Tout d’abord, il est essentiel que le poulailler soit surélevé par rapport au sol et qu’aucune de ses parties ne soit en contact avec le sol. Cela empêchera les rongeurs tels que les rats ou les fouines d’accéder à votre poulailler

Comme nous venons de le voir, un poulailler doit être très bien ventilé tout en étant protégé des courants d’air. Pour cela, prévoyez deux ouvertures sur les côtés opposés du poulailler, que vous pourrez fermer en hiver en clouant une petite planche. Ces ouvertures doivent être recouvertes d’un grillage métallique d’une largeur de maille maximale de 1 cm afin qu’aucun prédateur ne puisse y pénétrer.

Veillez à l’étanchéité de votre poulailler : grillager systématiquement toute ouverture de 2 cm, ce qui permet aux poussins de s’échapper, mais aussi permettre aux rongeurs ou même à une belette d’entrer.

Vous devez également sécuriser la porte du poulailler avec un cadenas pour empêcher toute intrusion. Chicken Door propose la porte automatique de poulailler la plus sécurisée et qui vous rendra également la vie plus simple avec son système d’ouverture et fermeture programmable.

VOIR LA PORTE CHICKEN DOOR

Conclusion

Lancez-vous dans la construction de votre poulailler. Même si vous faites des erreurs de conception, vous pourrez facilement les corriger, du moins si vous optez pour une construction en palette bois. La toile regorge de plans, vous trouverez du plus complexe au plus simple. Un bon plan, c’est celui qui correspond à vos compétences de bricoleur et au temps que vous pouvez y allouer. N’oubliez de faire un poulailler pratique, avec un pondoir facilement accessible. Si vous faites un petit poulailler, réalisez une porte qui s’ouvre sur la totalité d’un côté, c’est tellement plus agréable pour l’entretien. Amusez-vous bien et n’oubliez pas la dernière étape, une couche de peinture qu’elle soit très colorée pour plus de fun ou verte pour une intégration discrète.

 

0 commentaires