Comment faire un poulailler dans son jardin ?

par | Juil 20, 2022 | Poulailler

Avant de vous lancer dans l’implantation de votre poulailler dans votre jardin, il faut se poser certaines questions. Une mauvaise disposition vous vaudra sûrement de recommencer. C’est très agréable de pouvoir profiter pleinement de l’espace que vous avez octroyé à vos poules. Toutefois, vos poules, vos voisins et vous-même doivent y trouver leur compte. Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils de base à ne pas négliger. Fabriquer un poulailler en bois ou en béton est bien entendu une question de budget, d’intégration dans votre environnement, mais aussi une question de durabilité.

construire un poulailler

Comment faire le sol d’un poulailler ?

Vous avez principalement deux grandes familles, le sol en béton et le sol en bois. Cela va dépendre de comment vous allez fabriquer votre poulailler.

Un sol en béton doit être fait dans les règles de l’art en fonction de la taille de votre poulailler. Une dalle en béton de 15 à 20 cm d’épaisseur est à peu près le juste milieu. Vous devrez le ferrailler avec du treillis soudé et du fer à béton pour éviter que le sol ne se fissure, voire se casse. N’oubliez pas que pour le confort de vos poules, il vaudra mieux le recouvrir de paille dans le cas de poules qui dorment à même le sol. Un sol en bois, certes moins c’est facile à nettoyer, mais toutefois bien plus agréable et confortable pour vos animaux. Le bois ne doit pas être en contact avec le sol, il faudra absolument le surélever pour éviter qu’il ne pompe l’humidité et pourrisse.

Quelle terre pour les poules ?

Il faut prendre en compte plusieurs facteurs. Les poules aiment gratter le sol. Elles vont trouver tout un tas d’aliments qu’elles aiment picorer. Mais pas que, elles ont aussi besoin de manger des minéraux pour solidifier leurs œufs. Il ne faut pas oublier non plus que le sol doit être fertile pour faciliter la pousse des végétaux dont elles se nourriront aussi. La terre doit être meuble et drainante pour pouvoir faire le fameux “nid de poule” où elles pourront faire leur bain de poussière. Difficile ! Vous allez me dire… Trouver la terre idéale qui répond à tous ces critères… Je vous donne une astuce qui consiste à partager l’espace de vos poules, si vous n’avez pas cette terre qui rassemble toutes ces caractéristiques. Faites un plan du parcours où seront parquées les poules. À certains endroits, vous disposerez de la terre végétale qui favorisera la pousse des végétaux, puis à d’autres, de la terre sableuse où elles pourront trouver des minéraux et creuser à leur guise. Si vous n’avez pas tout cela à disposition, comme pour un potager, passez le motoculteur ou bêchez la terre, incorporez-y soit de l’engrais naturel ou des seaux de sable en fonction du résultat attendu.

construire un poulailler

Comment protéger le sol d’un poulailler ?

Même si les poules ne sont jamais dans le poulailler la journée, il faut penser qu’elles vont y faire du va et viens, quand elles pondent ou quand elles couvent. Pensez aussi à vous, si votre poulailler est posé au sol et que vous pouvez y rentrer, une dalle en béton sera l’idéal. Si le sol est en bois, il va falloir surélever le poulailler, l’humidité, le ruissellement de l’eau pourrait détruire prématurément votre construction. Attention aux rongeurs qui pourraient aussi faire un réseau de galerie si votre sol est en terre. Nous vous invitons à consulter notre article sur “construire un poulailler” qui vous donnera aussi des astuces concernant ce sujet.

Comment garder de l’herbe dans un poulailler ?

Une poule mange bien d’autre chose que du grain. En un mot, elle mange tout ou presque. Si vos poules restent dans un enclos appelé “parcours” pensez bien qu’elles vont manger toute la verdure qui s’y trouve. Les conséquences qui en découlent ne seront pas très agréables pour vous et encore moins pour vos poules. L’hiver, vous allez patauger dans la boue ainsi que vos poules. Lors de leur va-et-vient, elles vont souiller le poulailler jusqu’au pondoir. Vous aurez des œufs maculés de terre. De plus, elles n’auront plus de verdure à se mettre sous le bec. Dans l’idéal, il faut un espace de 25 m² par poule, mais cela risque de ne suffir. Les poules aiment l’herbe tendre, elles vont donc manger en priorité les jeunes pousses. Pensez donc à partager le parcours en deux si c’est possible. 21 jours d’un côté et 21 jours de l’autre, de cette manière l’herbe aura le temps de repousser. Vos poules vont se régaler, de plus la boue ne s’installera pas dans leur espace.

construire un poulailler

Quelle planche pour faire un poulailler ?

Il est vivement conseillé d’utiliser des planches en bois d’arbre. Ha ha ha… Quelle est cette vanne douteuse, vous allez dire… Figurez-vous que tout ce qui est bois reconstitué est bourré d’additifs et de colle comme l’OSB ou panneaux reconstitués. De plus, les échardes (ne pas oublier que c’est du bois broyé) sont extrêmement pointues et agressives. Alors pour le sol, oubliez ce type de bois tout comme des lames de parquet dont vous ne savez quoi en faire. Ces lames sont extrêmement glissantes et inconfortables pour vos poules.

Si votre budget pour fabriquer un poulailler est serré, utilisez du bois de palette ou alors, procurez-vous des planches chez votre marchand de matériaux. Le bois de charpente est d’un coût très raisonnable, de plus il est traité contre les attaques des ravageurs du bois. Pensez à les poncer légèrement pour éviter des blessures. Une valeur sûre reste le bois de Douglas. Ces planches ont la propriété d’être très résistantes aux intempéries.

Est-ce que les poules supportent le froid ?

En tant qu’humain, on a du mal à comprendre et à se mettre à la place de nos poules. Observez-les, vous verrez qu’elles n’aiment pas être trop au soleil même en hiver. Ils leur arrivent bien de prendre des bains de soleil, les ailes bien ouvertes, couchées sur le flanc par un bel après-midi d’hiver, mais pas plus. Donc oui, les poules ne sont pas sensibles au froid. En fonction de la race de vos poules, vous allez aussi voir des différences. Tout comme nous, elles sont plus ou moins frileuses, surtout si elles viennent de muer. Toutefois, la mue se produit après l’été, elles renouvellent leurs plumes juste avant l’hiver pour mieux affronter le froid avec leur manteau tout neuf. Peu frileuses, les poules peuvent résister au froid jusqu’à – 18 °C à -20 °C. Mais attention tout de même, à ces températures, elles auront besoin d’une nourriture très calorique pour ne pas finir en poulet congelé. C’est la crête et les barbillons qui sont à surveiller, c’est un bon indice. Ce sont les premières parties qui gèlent. Le résultat est sans appel, les pointes deviennent noires.

construire un poulailler

Quelle épaisseur de bois pour un poulailler ?

Plus c’est épais mieux c’est, mais attention au poids de votre poulailler si vous faite un poulailler mobile. A minima, il faut compter 1 cm. Le bon compromis se trouve plutôt dans les 1,5 cm. Si vous fabriquez vous-même votre poulailler, vous trouverez facilement du bois de palette de cette épaisseur. Si le bois est trop mince, l’isolation et l’humidité de votre poulailler ne sera pas optimale, sans parler de sa rigidité bien entendu.

Comment recouvrir le toit d’un poulailler ?

Une fois de plus c’est une question de budget ou bien pourquoi ne pas faire avec ce que vous avez chez vous. Plus le poulailler est grand, plus cela peut coûter cher. Toutefois, pour les petits poulaillers, on peut se contenter d’une simple planche recouverte d’une bâche noire que l’on va rabattre sur les côtés, puis agrafer par-dessous. Vous pouvez aussi fermer le dessus de votre poulailler sommairement puis à quelques centimètres au-dessus, fixer une tôle ondulée maintenue par quatre piquets. Une autre idée est de recouvrir le toit de lame de palettes, puis recouvrir le tout avec une couverture bitumée. De plus, le bois isolera de la chaleur et du froid. Tous matériaux étanches et plats feront aussi l’affaire au même titre que le surplus de la toiture d’une maison en construction. Un conseil, demandez autour de vous, à vos voisins dans une zone artisanale, il y aura bien quelqu’un qui souhaitera se débarrasser de ce type de matériaux et qui fera votre bonheur. Je vous conseille aussi de lire notre article “Comment construire un poulailler en palette ?” qui vous donnera d’autres idées qui vous seront bien utiles.

construire un poulailler

Quelle hauteur pour un grillage à poule ?

Il faut se rendre à l’évidence, toutes les poules ne sont pas les mêmes. De plus, en fonction des circonstances, une poule peut voler assez haut, surtout si elle est en danger. En temps normal, si la poule n’est pas fugueuse, qu’elle se sent bien où elle est, 1,5 m est largement suffisant. Pour une sécurité absolue, il faudra aller jusqu’à 2 m. Dans certains cas extrêmes, vous serez obligé de leur couper les plumes des ailes ou de grillager les dessus de leur espace promenade.

Quelle hauteur du sol pour un poulailler ?

Un poulailler en bois ne doit pas toucher au sol, sinon il ne passera pas l’année. Globalement, il n’y a pas de limite haute. A minima, il est préférable de le positionner à 50 cm du sol, et ce, pour deux bonnes raisons. Empêcher les nuisibles tel que les rats d’y faire leur logement de fonction ainsi que des galeries. Pensez aussi que vous aurez à nettoyer, voire peut-être, à aller récupérer votre animal de basse-cour qui ne veut pas aller se coucher dans le poulailler où même de la dissuader de pondre sous le poulailler. Et oui ! si votre construction est trop basse, que l’endroit lui plaît, elle ira peut-être y cacher sa ponte journalière.

Quel piquet pour un grillage à poule ?

Le piquet que vous devez mettre va dépendre du type de grillage que vous allez installer. Pour des grillages de type filets, une simple tige de fer remplira amplement la fonction. Pour les grillages jusqu’à 1,5 m de haut, un piquet en acacia ou en châtaignier de diamètre raisonnable est une solution qui conviendra à un rendu rustique. Il faudra sûrement attendre que la terre soit bien humide en profondeur pour pouvoir planter les piquets. La solution ultime est le piquet en fer. Quelle que soit la hauteur, il remplira la fonction. Il faudra le fixer en contrepartie dans un trou que vous remplirez de béton. Sans béton, il sera impossible de tendre le grillage sans que le piquet penche, surtout si la terre est mouillée.

Comment bien tendre un grillage à poule ?

  1. Le grillage doit être tendu entre deux piquets qui ont une jambe de force de part et d’autre. Tout piquet d’angle doit aussi avoir deux jambes de force.
  2. Commencer par tendre a minima 3 fils de fer entre le premier et le dernier piquet. Un au raz du sol, un au milieu et le dernier à 5 cm du haut. Tendre le fil de fer avec des tendeurs.
  3. Attacher le grillage au premier piquet chaque 10 cm.
  4. Dérouler le grillage jusqu’au dernier piquet. (Mettre un piquet avec jambes de force intermédiaire chaque 5 m).
  5. Enfiler un fer à béton verticalement à travers les mailles du filet (10 à 20 cm avant la dernière maille).
  6. Soit demander de l’aide à 2 personnes qui tirent le grillage pendant que vous l’attachez. Si vous possédez des sangles d’arrimage, passez- les autour du fer à béton, puis du piquet et serrez les sangles jusqu’à la tension de grillage désirée.
  7. Attacher le grillage au dernier piquet chaque 10 cm.
construire un poulailler

Conclusion

Fabriquer un poulailler, c’est amusant. De plus, vous aurez la fierté de montrer votre réalisation à votre entourage. Vous aurez des poules heureuses et en sécurité. Si vous avez suivi ces quelques conseils, il n’est pas compliqué de faire un poulailler dans son jardin. Invitez des amis ou voisins pour vous aider. Vous les récompenserez avec les œufs de vos poules de temps à autre. Respectez bien les règles de bons voisinages, placez votre poulailler au plus loin de chez eux pour éviter les nuisances sonores et olfactives. Vérifiez auprès de votre commune ou les règles de votre lotissement si l’aménagement est réalisable. Si vous avez suivi nos conseils, bricoler (ou diy en anglais) son propre poulailler, va animer vos discussions, vous allez échanger toutes vos idées en famille pour réaliser une construction qui vous ressemble.

0 commentaires